Tous les articles

Centrale virtuelle : libérer de l’énergie avec Hilo

 Lecture de 4 minutes

Hilo a pour objectif d’agir comme centrale virtuelle en orchestrant la demande énergétique des résidences et des bâtiments commerciaux lorsque la demande est trop forte sur le réseau électrique du Québec. Le service Hilo pour bâtiments permet ainsi d’optimiser la gestion de la puissance des entreprises, responsables de 61 % de la demande d’énergie dans la province.

Nos hivers engendrent d’importantes pointes de consommation d’électricité, souvent liées au chauffage. Pendant les périodes de grands froids, la demande énergétique dépasse l’offre, et le Québec doit importer une énergie moins propre à un prix plus élevé — un phénomène récurrent qu’il est possible de mieux gérer, en demandant notamment aux entreprises de « déplacer » la consommation énergétique de leurs bâtiments hors des périodes de forte demande. C’est ce que l’on appelle relever les défis Hilo.

Utiliser l’énergie de manière intelligente

Pour maintenir un équilibre entre l’offre et la demande d’électricité en temps réel, on peut donc compter entre autres sur la technologie de la centrale électrique virtuelle (CEV) et son système infonuagique (ou « cloud »). Grâce à cette technologie, Hilo peut moduler de façon automatisée le chauffage, la ventilation et l’humidification des bâtiments intelligents pendant les heures de pointe du réseau, tout en minimisant l’impact sur le confort des occupants.

En participant aux défis Hilo, les gestionnaires d’édifices commerciaux et institutionnels génèrent non seulement d’importantes économies énergétiques pour le Québec, mais ils reçoivent aussi des récompenses en argent à la fin de la saison, qui se déroule du 1er décembre au 31 mars.

hilo-affaires-blogue-centrale-virtuelle-2.jpg

Limiter la construction de nouvelles infrastructures

Hydro-Québec estime qu’elle aura besoin de l’effort de tous — les citoyens comme les entreprises — pour rendre disponibles 100 TWh de plus sur le réseau afin d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050. La communauté d’affaires doit plus que jamais emboîter le pas pour donner un coup de pouce à la planète : une gestion automatisée de la puissance permettra de libérer de l’énergie et de retarder la construction de nouvelles infrastructures de production, de transport et de distribution de l’électricité.

Hilo vise à agir comme centrale électrique virtuelle (CEV) pour générer 621 mégawatts annuellement, sans barrage ni turbines, d’ici 2028 — l’équivalent de la production d’électricité de La Romaine-2. Cela permettra de soutenir la transition énergétique, notamment l’électrification des transports du Québec, en plus de dégager des surplus pouvant être revendus à des tiers.

En limitant l’utilisation des énergies fossiles et en optant pour la gestion intelligente de la puissance, le milieu des affaires participe à l’effort collectif pour bâtir un avenir vert et durable pour les Québécois et les Québécoises. Un bâtiment qui parle au réseau, c’est non seulement intelligent, mais c’est aussi payant pour la société et l’environnement !

À découvrir : 4 raisons d’adhérer au service Hilo pour bâtiments

Envie de contribuer à la transition énergétique du Québec ? Contactez-nous dès maintenant.