Articles

9 habitudes vertes pour une rentrée intelligente

Les vacances tirent déjà à leur fin. Rentrée et corvées s’invitent à l’horaire. On en profite pour reprendre et revoir nos bonnes habitudes - en pensant à la planète - juste avant de renouer avec notre ordi à temps plein et de raccompagner les tout‑petits à l’école. Allez, on s’y remet !

1. Choisir judicieusement ses fournitures scolaires

Dix cartables, six duo‑tangs, huit cahiers, onze stylos de cinq couleurs différentes. Avec chaque rentrée scolaire vient la fameuse liste des fournitures à acheter et racheter encore. Avant de jeter votre dévolu sur une horde de post‑its multicolores et une énième paire de ciseaux aux bouts arrondis, vérifiez si vous n’avez pas déjà tout ça.

Certaines feuilles d’un cahier peuvent facilement être détachées, un cartable peut être rafistolé avec un peu d’amour et un autocollant reflétant la personnalité de votre progéniture.

Si les achats sont inévitables, on priorise la papeterie du coin plutôt que le géant du bureau américain. On mise aussi sur des fournitures locales et durables.

 

2. Contrôler la température intérieure en tout temps

Ne quittez plus la maison avec le chauffage au max. Que vous soyez dans le métro ou déjà arrivé au boulot, grâce à Hilo vous pouvez facilement baisser les thermostats à distance via son application. Vous économiserez ainsi jusqu’à 15 %* sur votre facture d’électricité, en plus d’économiser notre précieuse énergie.

* Certaines conditions s’appliquent.

 

3. Opter pour le transport actif

Le moteur le plus vert, c’est vos jambes. Pour une rentrée plus écolo, on se dégourdit les mollets ramollis par le confinement et on se déplace à pied, à vélo, ou même en trottinette le plus souvent possible !

Ça permet de se remettre en forme, mais surtout de diminuer significativement les émissions de gaz à effet de serre (GES), et donc de ralentir le réchauffement climatique. Il faut savoir qu’au Québec le plus grand émetteur de GES est le secteur du transport, avec 40 % de l’ensemble des émissions, dont la moitié provient des véhicules légers.

On pourrait être plusieurs à se mettre à la bicyclette puisque, selon Vélo Québec, un Québécois sur trois habite à 5 kilomètres du boulot, soit environ 25 minutes de vélo.

À Montréal, vous pouvez, par exemple, commencer par un essai gratuit du BIXI électrique. En participant au Concours Destination maison intelligente, Hilo vous offre des minutes gratuites pour une balade en e-BIXI dans la métropole. Mieux, nous remettrons jusqu’à cinq ensembles de maison intelligente d’une valeur unitaire pouvant atteindre 480 $.

Je veux participer

 

4. Éteindre ses appareils à distance

Plus besoin de faire demi-tour puisque vous avez encore oublié la machine à café branchée derrière vous. En adoptant Hilo et ses prises murales intelligentes, vous pouvez tout éteindre à distance.

Avec chaque ensemble Hilo adapté à la grandeur de votre domicile vient un certain nombre de prises dans lesquelles vous pouvez brancher les appareils que vous oubliez de déconnecter le plus souvent. C’est pratique. Très pratique, même !

 

5. Miser sur des contenants réutilisables pour les lunchs

Pour une rentrée plus verte, on laisse faire les montagnes de sacs en plastique, les ustensiles et boîtes de jus à usage unique. On adopte plutôt les contenants réutilisables à l’infini et, quand c’est indiqué, on remplace la pellicule plastique par la pellicule de cire d’abeille.

On préportionne, on réchauffe ou on verse, on déguste, on lave, et on recommence. Rien n’est jeté à la poubelle.

Oui, c’est un petit geste, mais il peut faire toute une différence. Alors que les dépotoirs débordent déjà, les Québécois continuent de produire davantage de déchets. Selon les plus récentes données de Recyc‑Québec, chaque habitant a généré en moyenne 697 kg d’ordures en 2018, contre 685 kg en 2015.

 

6. Manger local

Parlant de lunch, plutôt que de croquer dans une carotte qui a parcouru quelque 4000 km, optez pour celles qui viennent de chez nous. Les fruits et légumes d’ici sont souvent plus savoureux, produisent moins de GES (puisqu’ils sont épargnés des longs trajets en camion), et profitent aux producteurs québécois.

On priorise donc toujours les produits de saison ou ceux cultivés en serre au Québec (même en hiver), comme certaines laitues, le bok choy, le chou nappa, la tomate, le concombre, les fraises, les herbes fraîches et les micropousses.

Sinon, vous pouvez vous tourner vers les paniers maraîchers locaux qui sont livrés directement à domicile. On donne ainsi un coup de main à l’environnement, on encourage l’économie locale en plus de gagner du temps (alors qu’il nous en manque toujours à la rentrée).

 

7. Troquer les jeux vidéos par du sport

Au lieu de rester enfermé à l’intérieur, les yeux rivés sur la télé, on transporte le jeu dehors en bougeant en famille.

Ça permet enfin de se réunir, de se remettre en forme, mais aussi de faire des économies d’électricité. En débranchant, par exemple, une console nouvelle génération de type PS5 ou Xbox Série X et le téléviseur une heure par jour, on peut économiser environ 45,3 kWh par année.

Et si les enfants résistent à se déconnecter, sachez qu’avec Hilo on peut fermer le tout à distance à l’aide de prises intelligentes. Pour d’autres idées, apprenez‑en plus sur nos appareils connectés.

 

8. Échanger des vêtements au lieu d’acheter

Inutile de faire rentrer de force votre enfant dans son t-shirt trop petit de l’an dernier. Il est possible de lui offrir une nouvelle garde‑robe sans dévaliser les boutiques, et donc, sans polluer la planète.

Les groupes d’échange de vêtements pullulent sur les réseaux sociaux. Suffit souvent d’indiquer la taille de votre gamin pour recevoir de multiples offres. Sinon, on se tourne vers les sites de vente d’articles usagés.

La production de vêtements est la deuxième source de pollution mondiale. En plus de nécessiter des réserves massives d’eau, elle engendre 1,2 milliard de tonnes de CO2 par an, selon une étude de la Fondation Ellen McArthur publiée en 2019.

 

9. Fermer son ordinateur à la fin de la journée

17 h arrive enfin. C’est le moment de quitter le bureau. Pour faire des économies d’énergie, n’oubliez pas d’éteindre complètement vos appareils. Un portable et un ordinateur (avec moniteur) en veille peuvent consommer respectivement 11,7 kWh et 29,2 kWh par année, même s’ils sont inactifs pendant 16 heures par jour. Chaque petit geste compte.

Pour optimiser votre consommation énergétique simplement avec des actions automatisées, passez à Hilo.

Voir nos offres