Articles

L’énergie intelligente, c’est quoi ?

Comment l’énergie intelligente peut-elle transformer nos maisons ? On fait la lumière sur la question.

En quoi l’énergie est-elle intelligente ?

Bonne question ! En fait, ce n’est pas tant l’énergie qui l’est, mais la manière dont on la produit, la gère et la consomme. « En automatisant sa production, grâce à l’intelligence artificielle et aux technologies de l’information, c’est plutôt le réseau qu’on rend intelligent. On arrive à mieux répondre à la demande croissante en électricité tout en améliorant l’efficacité énergétique », explique Kodjo Agbossou, directeur du Réseau québécois sur l’énergie intelligente.

Le réseau électrique du Québec est surchargé à deux moments de la journée – le matin, lorsqu’on prend une douche chaude, qu’on monte le chauffage et qu’on allume la cafetière, et en fin de journée, quand les enfants regardent la télé et qu’on prépare le souper. Que l’on vive dans un condo à Verdun ou dans une résidence à Gatineau, les produits connectés rendent nos maisons intelligentes en programmant des tâches liées à la gestion de l’énergie et en optimisant notre consommation. À Hilo, on offre des récompenses en argent aux utilisateurs qui acceptent de relever des défis et de faire des efforts pour réduire leur consommation pendant les périodes de pointe de consommation.

Un produit intelligent, c’est quoi ?

Non, il ne détient pas un QI plus élevé ! Il peut prendre différentes formes : un thermostat, une ampoule électrique, un interrupteur, un détecteur de fumée ou une prise électrique. Son pouvoir secret ? On peut le programmer et le contrôler à distance avec notre téléphone (s’il est lui aussi intelligent !) Il peut même s’adapter à nos habitudes, nous offrir des conseils et des statistiques d’utilisation. Et, bien entendu, un produit intelligent consomme mieux l’énergie. Tous ces produits domotiques parlent entre eux grâce à une passerelle qui joue le rôle d’interprète. Leur langue commune est soit le Wi-Fi, soit le protocole Zigbee.

Quels sont les avantages de la maison connectée ?

Elle est essentiellement une précieuse alliée du quotidien et nous facilite la vie. Par exemple, plus besoin de se demander si on a fermé la lumière du salon ou si on a baissé tous les thermostats tandis qu’on est en route pour le chalet. On peut programmer notre lampe de chevet à 7 h précises et la machine à café à 7 h 15…

La maison connectée permet aussi d’avoir à l’œil nos dépenses d’énergie en temps réel (sur la même application qui nous indique la température de chacune de nos pièces). On réduit ainsi notre facture d’électricité. « Le chauffage représente entre 45 % et 57 % de la consommation énergétique d’une résidence, et le chauffe-eau, 20 % », souligne Kodjo Agbossou. D’où l’intérêt que nos calorifères et notre chauffe-eau ne fonctionnent pas à plein régime pendant la nuit ou quand on est au travail.

Comment la maison intelligente contribue au bien commun ?

Au Québec, on est riche en or bleu : on ne manque pas de cours d’eau qui permettent de produire de l’hydroélectricité, une énergie propre et renouvelable. Tous n’ont pas cette chance : nos voisins ontariens et américains dépendent, eux, des combustibles fossiles pour produire de l’électricité. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut les aider à diminuer leurs émissions de GES en leur faisant bénéficier de nos excédents d’énergie bleue.

Lorsque des familles à la grandeur de la province choisissent de vivre dans une maison connectée, elles peuvent contribuer à éclairer plus écologiquement des villes comme Boston ou Sudbury. « Si chacun d’entre nous réduisait ses dépenses d’énergie de 15 % à 20 %, cela permettrait de diminuer la pollution », soutient Kodjo Agbossou. Nous avons donc intérêt à prendre part à cet effort collectif, qui va de l’optimisation de la production des barrages jusqu’à une meilleure consommation individuelle, en programmant simplement nos thermostats et autres produits connectés grâce à l’application Hilo. Une solution brillante à petite et à grande échelle !

Petit Lexique de la maison intelligente

Pointe de consommation

C’est un peu comme le trafic du matin et du soir sur le pont Samuel-De Champlain ! La demande en électricité est plus élevée entre 6 h et 9 h et entre 16 h et 20 h. Quant aux pointes hivernales, elles se manifestent quand les grands froids nous scient les jambes et qu’on augmente le chauffage, soit de décembre à mars.

Domotique

C’est une technologie qui permet d’automatiser, de programmer et de contrôler des appareils et dispositifs d’une maison pour la rendre plus confortable, plus sécuritaire et plus efficace, énergétiquement parlant.

Passerelle

C’est comme la tour de contrôle qui relie les produits intelligents entre eux.

Zigbee

C’est un protocole de communication sans fil qui permet à nos appareils intelligents, comme les ampoules et les thermostats, de parler entre eux grâce à des ondes radio. Tout ça sans trop consommer d’énergie.